¿ Holà qué tal ? ¡ Buen !


Grâce à notre pause à Navarrenx, et une reprise tranquille, la tendinite régresse ! Les conseils du cousin médecin ont été précieux... Nous continuons donc !

Lundi 12, nous rejoignons Saint Jean-Pied de-Port, dernière ville francaise, et surtout départ officiel du "Camino Frances", chemin historique qui traverse l'Espagne du nord pour rejoindre saint Jacques. Et là, premier changement d'ambiance... des centaines de pèlerins (ou randonneurs) errent dans la ville, et parlent anglais ! Des 10e de gîtes et chambres d'hôtes, une boutique de rando...
Après pas mal d'hésitations, nous décidons de passer côté espagnol à pied. La traversée des Pyrénées commence donc, à 5h45, à la frontale, tranquillement. Tout se passe bien. Les paysages sont extraordinaires. Une des plus belles étapes. Nous tenons notre rythme. Laetitia est particulièrement facile, elle aime la montage bien sur ! 


Vers 13h nous arrivons à Roncevaux,  une ancienne abbaye reconvertie en "gîte géant" : 300 lits, avec des dortoirs de 50/60, répartis en box de 4. Plein tous les soirs en ce moment... ca ressemble un peu à une usine...
L'ambiance est vraiment différente. 
A peine installés dans notre dortoir, une "voisine" (du box suivant) nous explique combien nous sommes sans gêne de venir dormir ici et de ne pas être à l'hôtel, car elle a besoin de se reposer la nuit entre chaque étape... et va se plaindre à l'hôspitalier ! Sans résultat puisque, évidemment, ils savaient que nous avions un bébé, et qu'il s'agit d'un hébergement collectif ! Bienvenue sur "the way".


Les réactions sont vraiment variées. En attendant le diner une pèlerine Italienne joue avec Laetitia. Un Vénézuelien nous félicite de faire le chemin avec notre bébé. Une autre passe, et nous dévisage, d'un regard noir, le visage fermé. Un autre en passant nous dit juste "I'm pride  of you... it's fantastic !"...
Le soir, nous assistons à notre première messe en espagnol, il y a du monde, peut etre 100 personnes, pas sur que tous aient l'habitude d'y assister. Mais ils sont là ! Et tous restent après la messe pour la bédiction des pèlerins. Le prêtre énumère une liste interminable des nationalités présentes ! Le style est bien plus touriste que pèlerin.
Il faut surtout se mettre à parler anglais et/ou espagnol...


Le lendemain matin, mercredi 14, la journée est particulière : pendant les 27 km, toujours un pèlerin à moins de 30 mètres, ça bouchonne dans les côtes... ce soir au gîte municipal, nouvelle tentative de dortoir. Pour l'instant les autres pèlerins sont fans de Laetitia. Ce qui est sur, c'est  qu'elle ne laisse personne indifférent, et rends tous les sourirs qu'elle reçoit !



Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Michel Duriez (mercredi, 14 septembre 2016 22:28)

    Nos ns réjouissons de constater que le pied va mieux et que vs pouvez poursuivre cette magnifique découverte du camino, bravo à Laetitia et ses parents, ns vs suivrons, merci de ce récit et des photos, j'avais découvert sur le chemin que l'espèce humaine est remplie de bonté et de gentillesse, et cela est très utile dans la vie quotidienne!, ns vs embrassons, Michel et Monique depuis Navarrenx

  • #2

    Lulu et Pedro (mercredi, 14 septembre 2016 23:27)

    C'est vraiment une super nouvelle que la tendinite finit par diminuer!
    Ravis de voir que tout va bien!
    On pense bien a vous!!
    On vous embrasse

  • #3

    Laurine (vendredi, 16 septembre 2016 16:39)

    Coucou Laetitia,
    J'aimerais te revoir bientôt ! Tu auras plein de choses à me raconter !!!
    Bisous
    Laurine, la grande cousine de 2,5 ans

  • #4

    ROSSI (samedi, 17 septembre 2016 21:54)

    Bonjour, vous êtes à vélo ou bien piétons ? Je vous remercie, Charles.

  • #5

    Sam Féplaizir (lundi, 19 septembre 2016 20:41)

    cooool !! tant mieux pour la gambette du p'tit desj!
    trop choupette cette Laeti !
    bisous à tous les 3!

  • #6

    Cha (mardi, 20 septembre 2016 15:02)

    Salut les Desj,
    La foule, les touristes, les bouchons, les gens pas contents... on n'est pas si loin finalement...;-) Heureusement les sourires et la générosité priment toujours sur le reste!
    Merci pour vos news et vos récits qui nous mènent avec vous vers St Jacques !
    On prie pour vous.
    Mille baisers à Laeti jolie d'oncle Jo et tante Cha !

  • #7

    Albéric (mercredi, 21 septembre 2016 21:17)

    C'est choquant la réaction de votre voisine de dortoir... comme quoi, même sur les chemins de St Jacques il y a des aigris qui se font leur petite rando d'égoïste ! Ah la la...
    En espérant que le tendon de Cyril tienne le choc, bonne route et bisous à tous les trois !